Rencontre hiv gay

Rencontre gay douai

Rencontre hiv gay sont "soumises à des clauses contractuelles strictes" de confidentialité, assure encore M.

rencontre femme marocaine a montreal

Chen, soulignant que les usagers peuvent choisir ou non d'indiquer sur leur profil leur statut HIV et que c'est donc rencontre hiv gay eux d'être vigilants. Tout en affirmant limiter les données partagées au strict nécessaire, Grindr reconnaît que "parfois, ces données peuvent inclure des infos relatives à la localisation et au statut HIV car ce sont des informations qui sont dans l'application ". rencontre hiv gay

rencontre hiv gay site de rencontre finlande gratuit

Selon un chercheur du cabinet norvégien SINTEF, dont le travail a été rapporté lundi par le site d'informations BuzzFeed, toutes ces données partagées par Grindr rendent les personnes identifiables. Partager des informations sensibles comme celles-ci peuvent mettre les Américains LGBT en danger", a réagi sur Twitter le sénateur américain Ed Markey. L'association de défense des droits numériques Electric Frontier Foundation a jugée "décevante" la réponse de Grindr.

rencontre hiv gay site de rencontre chretien evangeliste

Fondé enGrindr, gratuit, qui se qualifie de "plus grand réseau mondial de rencontres pour hommes gays", a été le premier à utiliser la technologie de la géolocalisation sur smartphone. Le groupe américain revendique 3,6 millions d'usagers actifs quotidiens.

site de rencontre loiret 45 pour ado temps rencontre ovule spermatozoide

Cette polémique intervient alors que Facebook est cloué au pilori depuis plus de deux semaines, accusé de n'avoir pas protéger les données de plus de 50 millions d'utilisateurs, qui ont rencontre hiv gay -via une application tierce- entre les mains d'une firme d'analyse de données qui les aurait utilisées à des fins politiques.

Voir aussi